23 Jan, 2019

Dans le cadre de la commémoration du 10ème anniversaire des inondations qui avaient ravagé Fonds-Verrettes (Ouest), le Comité de Droits Humains de cette commune (KDMF) attaché au Réseau Frontalier Jeannot Succès (RFJS) a dressé, au cours d’une conférence de presse tenue à Port-au-Prince, le 22 mai 2014, un tableau sombre des conditions de vie de la population de cette zone.

Publié dans Actualité

Des ressortissants-es haïtiens résidant à El Limón, une municipalité de la province de Independencia au Sud de la République Dominicaine, font face à de sérieuses persécutions, suite à l’assassinat du  nommé Regue, un citoyen dominicain, le  11 avril 2014. Ce crime qui avait été attribué à un travailleur migrant haïtien, a suscité  une psychose de peur au sein de la communauté haïtienne de cette zone frontalière, composée en grande partie de travailleurs agricoles, a appris le GARR.

Des dizaines de ressortissants-es haïtiens qui vivaient dans la localité frontalière de El Limón, en République Dominicaine ont regagné Haïti le weekend dernier. Ils/elles ont abandonné cette localité suite à l’assassinat, le 11 avril 2014, d’un Dominicain connu sous le nom de Regue, a rapporté Jean Lestin L. Menès, Coordonnateur du Comité de Droits Humains de Fonds-Verrettes (KDMF) attaché au Réseau Frontalier Jeannot Succès (RFJS).

Au cours d’une cérémonie organisée  le 17 décembre 2013 à Ouanaminthe, le Réseau Frontalier Jeannot Succès (RFJS) et quatre institutions d’appui (GARR, Solidarité Frontalière, Solidaridad Fronteriza et le SJRM) ont clôturé un projet binational de trois (3) ans qui avait pour principal objectif de promouvoir une culture de respect des droits humains et la convivialité à la frontière haitiano-dominicaine.  Interventions de différents acteurs/actrices impliqués dans le projet, chorégraphies de dance folklorique,  expositions  de documents et d’œuvres artisanales, projection de documentaires ont été au menu de cette cérémonie réalisée en présence de l’ambassadeur de l’Union Européenne en Haïti, M. Javier Niño Perez et du représentant de Christian Aid, M. Prospéry Raymond, deux institutions ayant financé le projet.

"Gen yon pyès ki di ki moun ou ye, ki nasyonalite w, se yon dwa mwen menm avè w nou genyen", c’est autour de ce  thème que le Réseau Frontalier Jeannot Succès (RFJS) a lancé, le 29 août 2013, au cours d’une conférence de presse à Christ-Roi, une campagne en faveur de l’identification des Haïtiens/Haïtiennes vivant dans les départements frontaliers d’Haïti. 

Réunis dans divers points de la frontière le 13 août 2012, des représentants-es haïtiens et dominicains des Comités de Droits Humains membres du Réseau Frontalier Jeannot Succès (RFJS) ont honoré la mémoire de Jeannot Succès, ce paysan haïtien qui fut torturé, assassiné à la frontière et dont leur organisation porte le nom. Messe de requiem, réflexions sur la situation des droits humains dans la région avec la participation des représentants de plusieurs organisations, émissions de radios sur la vie du jeune migrant, telles ont été les diverses activités organisées à l’occasion du 12ème anniversaire de cet assassinat orchestré par des militaires dominicains.

 

« Vers une culture de droits de l’homme et la coexistence pacifique à la frontièreHaïtiano-Dominicaine »

Profil du responsable de poste de commnunication et de plaidoyer

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle