pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar pornhub porno türbanlı sex seks hikaye türk seks hikaye seks fantezileri türbanlı seks hikaye erotik hikaye amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyali porno hd porno film izle mobil pornolar sik yalama canlı sohbet telefon sex telefonları seks itiraf cinsel hikaye porno hikaye türbanlı seks hikayeleri seks hikayeleri
14 Aug, 2018
mardi, 14 février 2012 00:00

Haïti : il faut de toute urgence un plan pour mettre fin à la pénurie de logements

Haïti : il faut de toute urgence un plan pour mettre fin à la pénurie de logements © Francisca Stuardo, 2011

Plus de deux ans après le séisme qui a ravagé Haïti, 500 000 personnes vivent toujours dans des camps de fortune. Si rien n’est fait pour améliorer les conditions de vie des centaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants qui vivent dans des camps de fortune en Haïti, le risque est à craindre que d’autres tragédies comme celle-ci ne se produisent.

Plus de deux ans après le séisme qui a ravagé Haïti, 500 000 personnes vivent toujours dans des camps de fortune. Si rien n’est fait pour améliorer les conditions de vie des centaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants qui vivent dans des camps de fortune en Haïti, le risque est à craindre que d’autres tragédies comme celle-ci ne se produisent.

Les autorités haïtiennes doivent immédiatement élaborer et mettre en œuvre un plan pour résoudre la grave crise du logement que connaît le pays, a déclaré Amnesty International, vendredi 10 février, alors qu’une enfant est morte dans un incendie qui s’est déclaré dans un camp hébergeant des survivants du tremblement de terre de 2010.

Selon des informations émanant des autorités locales et du groupe de défense des droits humains GARR, une fillette de trois ans est morte et trois autres personnes ont été grièvement blessées mercredi matin lorsque le feu a pris, par accident, dans le camp de l’école République d’Argentine, dans le quartier de Carrefour Péan à Port-au-Prince. Ce camp d’hébergement abrite 700 familles. « Ce terrible incendie qui a coûté la vie à une enfant à Carrefour Péan est une tragédie que nous redoutions depuis longtemps », a déclaré Javier Zuñiga, conseiller spécial d’Amnesty International.

Des spécialistes d’Amnesty International s’étaient rendus en Haïti en septembre 2011 pour examiner les conditions de vie des Haïtiens dans les centaines de camps installés après le séisme de 2010. On estime à environ un demi-million le nombre de personnes qui vivent encore dans ces camps, souvent sous la menace d’une expulsion forcée.

Ces camps sont surpeuplés, les conditions sanitaires y sont mauvaises et il y a un manque d’eau potable qui contribue à la propagation des maladies. Du fait de l’insécurité qui y règne, des femmes et des jeunes filles y ont été victimes de violences sexuelles.

« Peu de choses ont été faites depuis le séisme pour résoudre ce qui est considéré par les Haïtiens comme l’un de leurs principaux problèmes : la pénurie de logements », a déclaré Javier Zúñiga.

« Si rien n’est fait pour améliorer les conditions de vie des centaines de milliers d’hommes, de femmes et d’enfants qui vivent dans des camps de fortune en Haïti, le risque est à craindre que d’autres tragédies comme celle-ci ne se produisent. »

blog comments powered by Disqus

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli