07 Dec, 2019
mercredi, 11 septembre 2019 14:03

Le projet de reboisement de Balan, un exemple d’engagement citoyen Spécial

Vue des bénéficiaires du projet Vue des bénéficiaires du projet Photo: Archives GARR

Dans le cadre d’un projet intitulé « Promotion de la citoyenneté engagée pour le développement communautaire »,  le GARR a réalisé une visite de suivi le mois août dernier pour observer les initiatives entreprises, environ 6 mois de cela par les bénéficiaires de Balan, 2ème section communale de Ganthier (Ouest). Ces derniers avaient l’obligation de réaliser une action communautaire en 5 étapes, notamment déterminer les motivations, examiner la situation, imaginer le changement voulu et identifier l’action, planifier et exécuter l’action et enfin évaluer et assurer le suivi de l’action.

À travers ce programme, les habitants de Balan ont identifié la détérioration de l’écosystème ou encore le déboisement comme l’un des problèmes urgents de la commune. En ce sens, Enrique Galette, un jeune éducateur, a déclaré que l’écosystème est menacé dans la commune de Ganthier en raison de l’accélération de la coupe effrénée des arbres et du manque d’engagement citoyen.

Dans le but d’apporter une solution à ce problème,  les participant-e-s ont décidé de mettre en terre des plantules. L’action consistait à distribuer des plantules aux familles, aux écoles et organisations de la localité. Ainsi, 200 familles, 5 organisations et 5 écoles ont reçu des plantules tout en promettant de s’occuper elles-mêmes de leur croissance.  

Pour sauver les plantules, les bénéficiaires ont dû adopter la méthode d’arrosage de goutte-à-goutte en raison de la sécheresse qui sévit dans la localité, a rapporté Enrique Galette, l’un des bénéficiaires.

Outre, le problème de la sécheresse, les habitants de Ganthier font également face aux défis que représente l’élevage libre dans le processus de reboisement. « Pour gérer cet aspect, j’avais dû clôturer tout le contour de chaque plantation, même quand les animaux envahissent le site, mes arbres demeurent protégés.» a-t-il indiqué.

Cette initiative a inspiré d’autres citoyens de la localité dont Ralph Déus qui a réussi à créer une petite ferme d’arbres fruitiers. Constant que l’un de ses voisins avait réussi à faire pousser ses plantules alors que lui, il ne parvenait pas à en faire autant avec les trois plantules reçues, M. Déus a décidé de suivre la même démarche. Il est maintenant propriétaire d’une pépinière d’arbres prêts à être mis en terre pour reboiser la localité.

Financé par l’organisme international Pain pour le Monde (PPLM), ce projet se réalise au niveau de trois communes du département de l’Ouest : Ganthier, Fond-Verrettes et Cornillon/Grand-Bois. Il est axé sur l’importance de l’engagement citoyen dans le développement communautaire.

Le GARR félicite les bénéficiaires de s’être impliqués dans le développement de leur communauté et les encourage à suivre cette voie. Il en profite pour exhorter les autorités haïtiennes à se préoccuper des problèmes environnementaux tout en tenant compte des besoins des citoyennes et citoyens. Ce qui les portera à  s’impliquer davantage dans divers projets communautaires.

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le vendredi, 13 septembre 2019 15:00

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle