14 Nov, 2018

Wideline Saint Charles, 25 ans, a été victime d’abus de la part d’un militaire dominicain du Corps Spécialisé de Sécurité  Frontalière Terrestre (CESFRONT), le 28 octobre 2018.

Publié dans Droits de l'Homme
jeudi, 23 août 2018 19:37

Rapatriements au niveau de Belladère

Le mois de juillet 2018 a été marqué comme d’habitude à Belladère par des vagues de rapatriements des compatriotes haïtiens. Du premier au 31 juillet, 2493 personnes ont été rapatriées à la frontière. De ce nombre, on compte 76 garçonnets, 1 fillette, 195 femmes, 2221 hommes.

La Commission Interaméricaine des Droits de l’Homme (CIDH) accorde un délai de  trois mois  à  l’Etat dominicain pour s’expliquer des actes de violence qui avaient été perpétrés en République Dominicaine, en 2007,  à l’encontre de Jean Wilkens Guillaume, un migrant haïtien de 47 ans.  

Selon les chiffres recueillis par le GARR, 40212 migrantes et migrants haïtiens sont reconduits à la frontière haïtiano-dominicaine pour l’année 2017 et 31601 autres sont retournés de manière spontanée. Parmi ces migrants (68% d’hommes et 32 % de femmes), figurent 1795 mineurs non accompagnés.

Les autorités de la migration dominicaine continuent avec les opérations de rapatriement d’Haïtiens à la frontière haïtiano-dominicaine. Au cours du mois de novembre 2017, 5579 personnes  rapatriées ont été enregistrées au niveau des quatre points frontaliers officiels haïtiano-dominicains. 417 autres dont 8 rapatriés et 409 retournés spontanés ont été aussi recensés à Cornillon/Grand-Bois. Parmi les personnes rapatriées, figurent 4909 hommes, 591 femmes et 79 mineurs (8 fillettes et 71 garçonnets).

Les autorités de l’immigration dominicaine n’épargnent pas les étudiants haïtiens dans les opérations de rapatriement.  Deux ressortissants haïtiens en situation régulière dont Raynansky, un étudiant en génie civil, ont été rapatriés le 21 novembre 2017 au point frontalier Carisal/Elias Piña.

Louisade Louis, un ressortissant haïtien de 76 ans a été rapatrié au point frontalier de Jimani/Malpasse le 28 août 2017. Accueilli au bureau du GARR à Christ-Roi, dans la matinée du 14 septembre 2017, le migrant  haïtien y est arrivé visiblement lassé. Il a déclaré avoir été reconduit en Haïti en dépit de la détention d’une carte de résidence. Ce document lui a été émis par les autorités migratoires dominicaines le 12 août 2015 dans le cadre du Plan National de Régularisation des Etrangers(PNRE).

Les autorités dominicaines de la migration n’entendent pas lâcher prise face aux opérations quotidiennes de rapatriement de migrants haïtiens. Au cours du mois de juillet 2017, 8174 migrants haïtiens ont traversé la frontière haïtiano-dominicaine. Parmi lesquels 4636 rapatriés et 3538 retournés spontanés ont été enregistrés. 204 mineurs non accompagnés figurent au nombre de ces personnes rapatriées.

Zacharie, un ressortissant haïtien âgé de 23 ans, a reçu une balle au pied gauche provenant d’une arme d’un militaire dominicain qui a procédé brutalement à son arrestation alors qu’il se trouvait chez lui à Santo Domingo, le 24 juillet 2017.

Le Groupe  d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) proteste énergiquement contre la triple contravention abusive dont a été l’objet  l’un de ses employés à l’Aéroport International  Toussaint Louverture, le 30 mai 2017 entre 12 heures et 12 heures 30 PM.

Publié dans Actualité
Page 1 sur 5

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle