10 Dec, 2018

Une vingtaine d'organisations de la société civile haitienne ont organisé une marche, ce mardi 21 juillet 2013, en vue de réclamer des actions fermes du gouvernement haitien par rapport aux relations haitiano-dominicaines. Partant de Champs-de-Mars pour aboutir devant le bâtiment logeant la Primature, les organisateur(trice)s de cette initiative ont remis une lettre à l'intention du Premier Ministre Evans Paul.

Ci-Jointe la version intégrale de ladite lettre:

Dans un communiqué publié le 20 juillet 2015, plusieurs associations et organisations de droits humains de Guadeloupe affichent leur position par rapport à la situation des Dominicain(e)s d'ascendance haitienne et des migrant(e)s haitiens en Republique Dominicaine. Les organisations signataires de la note ont invité le gouvernement dominicain à se rétracter  de son comportement xénophobe contraire aux principes élémentaires du respect des droits humains. Elles appellent les deux Etats insulaires à assumer leur reponsabilité en vue de favoriser une sortie de crise.

 

 

Les autorités dominicaines ont rapatrié 15189 ressortissants-es haïtiens dont plus de 9000 au portail frontalier de Belladère dans le Plateau Central, de janvier à décembre 2011. Le nombre d’Haïtiens/Haïtiennes rapatriés à la frontière du Nord-Est (Ounaminthe-Dajabon) s’élève à 5428 personnes selon les chiffres recueillis par l’organisme Solidarite Fwontalyè basé à Ouanaminthe. Au portail de Malpasse (Ouest) 95 rapatriés-es ont été recensés par le GARR en 2011. Sur l’ensemble des points frontaliers observés- Belladère, Ouanaminthe, Malpasse- 1923 femmes et 95 enfants figurent parmi les rapatriés-es.

Publié dans Migrants

La Migration dominicaine continue avec les opérations de rapatriements massifs à la frontière de Belladère, dans le Plateau Central. Seulement pour le mois d’août 2011, 838 personnes dont 18 femmes ont été reconduites à ce point frontalier.

Publié dans Migrants

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle