pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar pornhub porno türbanlı sex seks hikaye türk seks hikaye seks fantezileri türbanlı seks hikaye erotik hikaye amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyali porno hd porno film izle mobil pornolar sik yalama canlı sohbet telefon sex telefonları seks itiraf cinsel hikaye porno hikaye türbanlı seks hikayeleri seks hikayeleri
25 Sep, 2018
mercredi, 24 janvier 2018 14:24

Confiscation par des militaires dominicains de 60 têtes de bétail appartenant à des Haïtiens à Cornillon/Grand-Bois Spécial

Drapeaux d'Haiti et de la République Dominicaine Drapeaux d'Haiti et de la République Dominicaine Photo: Google

Des militaires dominicains ont investi le territoire haïtien pour s’accaparer de 60 bœufs dans la localité de ‘’Nan Pal’’, 1ère  section Boucan Bois Pin, de la commune de Cornillon/Grand-Bois  (Ouest d’Haïti). Cette action est survenue dans la nuit du 14 au 15 janvier 2018, a rapporté Bertho Jean Junior, représentant du GARR basé dans ladite commune. 

En effet, en décembre 2017, un civil dominicain a indiqué avoir égaré 3 animaux dont 2 chevaux et un bœuf. Ces animaux, selon lui, auraient été volés par des ressortissants haïtiens de ‘’Nan Pal’, localité voisine de la République Dominicaine.

En représailles, les militaires dominicains ont procédé à la saisie de 60 bœufs d’Haïtiens et exigé à leurs propriétaires de payer 2500 gourdes par tête de bétail en vue de les récupérer.

Selon les informations dont dispose le GARR, quatre des 60 animaux saisis ont été restitués à Rémy Pierre, Amilca Poliscar, Léo et Denis Lozama qui ont consenti de payer la somme exigée par les militaires dominicains. 

Parmi les militaires impliqués dans cet acte de violation des droits humains, figureraient deux  militaires en fonction prénommés Wandel et Guigil. Un sergent dominicain retraité connu sous le nom de Balin serait aussi mêlé de la partie.

Il convient de souligner que ces genres d’incidents sont monnaie courante dans la zone frontalière. Fin décembre 2017, un ressortissant haïtien a été contraint de payer 15000 gourdes à des militaires dominicains qui avaient confisqué son cheval.

Les autorités haïtiennes doivent intervenir en urgence dans le cadre de ce dossier afin de porter les militaires dominicains à restituer aux Haïtiens les animaux confisqués.

Par rapport aux conflits frontaliers, il est crucial de recourir à des méthodes de résolution pacifique de conflits afin d’éviter que des actes de représailles continuent de semer la pagaille des deux côtés de la frontière.

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le mercredi, 24 janvier 2018 14:29

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli