pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar pornhub porno türbanlı sex seks hikaye türk seks hikaye seks fantezileri türbanlı seks hikaye erotik hikaye amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyali porno hd porno film izle mobil pornolar sik yalama canlı sohbet telefon sex telefonları seks itiraf cinsel hikaye porno hikaye türbanlı seks hikayeleri seks hikayeleri
23 Sep, 2017
lundi, 12 janvier 2015 20:41

Haïti/Séisme: Cinq ans après, les résidents (es) de Canaan se plaignent du laxisme des autorités haïtiennes à intervenir dans la zone Spécial

Vue partielle de l'assistance lors de la journée de réflexion réalisée à Canaan Vue partielle de l'assistance lors de la journée de réflexion réalisée à Canaan Photo: GARR

A l’initiative du GARR et de la plateforme d’organisations Canaan Uni pour le Développement (CUD), une journée de réflexion a été organisée à Canaan, le vendredi 9 janvier 2015, pour commémorer le 5ème anniversaire du séisme du 12 janvier 2010. «An n mobilize pou n fòse Leta ayisyen amelyore kondisyon lojman nan peyi a, Mobilisons-nous pour contraindre l’Etat haïtien à améliorer les conditions de logement en Haïti.», c’est autour de ce thème que se sont réunis plusieurs dizaines de déplacés-es pour réfléchir sur les mauvaises conditions de vie auxquelles font face les résidents-es de Canaan.

Cinq ans (5) après la catastrophe ayant fait environ 300 000 morts, endommagé 250 000 maisons et occasionné 1,5 millions de sans abris, ces personnes déplacées qui sont plusieurs milliers et occupant cet espace dénommé ‘’Canaan’’, se sont montrées confiantes dans la lutte contre la marginalisation dont elles déclarent être victimes.

Intervenant en la circonstance, le Coordonnateur du CUD, Marceno Métellus s’est montré préoccupé des choses négatives qui se disent dans les médias au sujet des familles qui occupent l’espace de Canaan au lendemain du passage du séisme.

« Nous condamnons énergiquement cette mise à l’index dont est victime la population de Canaan qui est souvent traitée comme des bandits par des gens malintentionnés. Nous voulons leur dire que nous sommes des citoyens-es honnêtes et paisibles qui avons occupé cet espace suite à la déclaration d’utilité publique de la zone. Nous n’acceptons pas que nous soyons traités de parias. », a-t-il martelé.

M. Métellus a dit regretter que cinq ans après le cataclysme, les autorités haïtiennes ne se donnent pas la peine d’accompagner la population afin qu’elle puisse vivre dans la dignité humaine.

« Les autorités haïtiennes ne font que cautionner la perception négative que beaucoup de gens ont de la population de Canaan. L’absence des services de base est un exemple concret.», a-t-il déclaré.

Le représentant des déplacés-es de Canaan en a profité pour dénoncer le comportement d’un groupe de personnes se réclamant proches du pouvoir en place qui tentent de temps à autre d’expulser les occupants-es du village.

Il a cité en exemple l’opération de démolition de maisons survenue au Village  Grâce de Dieu, le 5 novembre 2014. Cette opération était conduite par des agents de l’Unité Départementale de Maintien d’Ordre (UDMO) accompagnés d’hommes de main.

La Responsable de Communication et Plaidoyer du GARR, Géralda Sainville qui animait une séance de réflexion en cette occasion, a invité les occupants-es de ce méga village à se mobiliser pour contraindre les autorités haïtiennes à prendre une position officielle sur l’avenir de cette zone complètement délaissée. Elle a mis l’accent sur l’obligation de l’Etat haïtien de respecter et protéger le droit au logement garanti par les instruments internationaux ratifiés par Haïti. De plus il est reconnu par la Législation haïtienne.

«Le Droit au logement est reconnu par la Constitution haïtienne du 29 mars 1987 en son article 22. Vous devez vous organiser en vue de la pleine jouissance de ce droit.», a-t-elle souligné.

Cette journée à laquelle ont participé des représentants-es d’organisations nationale et internationale œuvrant dans la thématique du Droit au logement, a été l’occasion pour les résidents-es de Canaan de travailler sur un cahier de charges qui devrait être soumis aux autorités haïtiennes dans les prochains jours. Au nombre des recommandations figurent la mise en place d’infrastructures de base, l’aménagement de l’espace et le recensement des familles.

Aux termes de la journée, un groupe de femmes déplacées résidant à Canaan ont présenté une prestation culturelle traitant des mauvaises conditions de vie auxquelles sont confrontés les occupants-es de la zone.

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le lundi, 12 janvier 2015 21:17

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli