pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyalı porno
27 May, 2017
mercredi, 01 février 2017 20:54

Des proches réclament le corps du migrant haïtien assassiné au Brésil Spécial

Des proches réclament le corps du migrant haïtien assassiné au Brésil Photo: Google

Le corps de Jemps Janvier, 34 ans, assassiné à l’arme blanche,  le 30 décembre 2016, est retenu par l’Etat Brésilien. Ses funérailles  qui étaient prévues depuis le 21 janvier 2017, ont été annulées  du fait que les autorités brésiliennes veulent transporter le cadavre au cimetière tout en interdisant d’ouvrir le cercueil.

« C’est inacceptable, nous avons besoin d’identifier le corps et de pouvoir faire des photos pour envoyer à sa famille en Haïti », a expliqué Reginald Belle Fleur, un responsable de l’Association Chrétienne des Immigrants Haïtiens de Gravatai (ACIHG). 

Cette association dont le défunt fut un de ses membres planifie les obsèques au Brésil. Les démarches se sont révélées sans succès. « Nous avons rassemblé tous les documents nécessaires pour organiser les funérailles. Le vendredi 20 janvier, nous avions même organisé la veillée funèbre pour un dernier au revoir à notre ami.  Nous avions dû tout annuler parce que les autorités brésiliennes ne veulent pas nous donner le corps.» a ajouté M. Belle Fleur, le 30 janvier 2017, lors d’un échange via téléphone avec le GARR.

Selon le responsable de l’ACIHG, Jemps a été poignardé à la nuque le soir du 30 décembre 2016 pendant qu’il dormait dans sa chambre. Malgré l’identification par plusieurs personnes du présumé coupable qui serait de nationalité brésilienne, aucune arrestation n’a été effectuée jusqu’à date.

 « Mon neveu est quelqu’un de bien, il était un enfant gâté de la famille. Il a été assassiné dans des circonstances troublantes dont nous ne connaissons même pas les motifs. Le pire, son cadavre traine à être mis en terre. C’est très dur pour nous », s’est lamentée Marie Yveleine Bois de Fer, la tante du défunt qui vit aux Etats-Unis depuis des années. 

Mme Bois de Fer s’indigne de la manière dont ce dossier traine. « Je suis en contact actuellement avec les gens de l’Ambassade d’Haïti au Brésil pour trouver un accompagnement. Le problème c’est que je ne suis pas sur place, donc je ne peux pas répondre à certaines questions » a-t-elle complété.

Jemps est l’ainé d’une famille de 4 enfants. Ses proches vivent à  San Fil, à proximité de Bel Air un quartier populaire de la zone métropolitaine de Port-au-Prince. Diplômé en mécanique ajustage et en sciences comptables, il avait laissé Haïti en mars 2016 à destination du Brésil dans l’objectif de trouver un mieux-être après avoir perdu son emploi. Il résidait dans la ville de Porto Alegre, la capitale de l'État du  Rio Grande do Sul. 

Le GARR appelle  le gouvernement haïtien, particulièrement le Ministère des Affaires Etrangères et les autorités  diplomatiques haïtiennes au Brésil à accompagner les proches du défunt afin qu’ils puissent trouver justice et réparation par devant les juridictions brésiliennes. Il les exhorte, en outre, à intervenir urgemment en vue de faciliter l’obtention des dépouilles de Jemps Janvier pour la tenue de ses funérailles dans la dignité.

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le mercredi, 01 février 2017 21:33

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli