pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar pornhub porno türbanlı sex seks hikaye türk seks hikaye seks fantezileri türbanlı seks hikaye erotik hikaye amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyali porno hd porno film izle mobil pornolar sik yalama canlı sohbet telefon sex telefonları seks itiraf cinsel hikaye porno hikaye türbanlı seks hikayeleri seks hikayeleri
16 Aug, 2018
mardi, 30 janvier 2018 16:14

Hommage à Sœur Maureen Fuelkell, membre fondatrice du GARR Spécial

Sœur Maureen Fuelkell Sœur Maureen Fuelkell Photo: Google

Le GARR salue la mémoire de sœur Maureen Fuelkell, décédée le 31 décembre 2017 à Montréal, Canada, à l’âge de 79 ans. Religieuse de la Congrégation des Sœurs de Sainte-Croix pendant  57 ans, S. Maureen Fuekell, de nationalité canadienne, a consacré  54 ans de sa vie religieuse en Haïti au cours de laquelle elle a travaillé dans de nombreuses œuvres dans différentes régions du pays, parmi elles au GARR (Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés) , qu’elle a fondé avec d’autres collaborateurs et collaboratrices en 1991, lorsque pour la première fois, le gouvernement dominicain avait décidé d’expulser massivement de son territoire des milliers de personnes de nationalité haïtienne ou à la peau noire.  De juin à septembre 1991, S. Maureen a dirigé les opérations du  Centre d’Accueil des Rapatriés Haïtiens (CARAH) que le gouvernement haïtien d’alors avait installé à l’hôpital de Bon Repos pour recevoir des milliers d’expulsés qui arrivaient dans le désarroi le plus total.  Lorsque le gouvernement issu du coup d’Etat militaire avait décidé de fermer le centre, S. Maureen, au sein du GARR nouvellement créé, avait dû prendre en charge des milliers d’expulsés qui se trouvaient encore dans le centre de Bon Repos et un peu partout à la frontière.  Elle a mené de fin 1991 jusqu’à 1994, un programme de réinsertion pour ces personnes.

Les funérailles de S. Maureen Fuelkell ont été célébrées à Montréal le mardi 9 janvier 2018.  Deux célébrations de funérailles symboliques ont eu lieu en Haïti. L’une au Cap-Haïtien à l'auditorium du Collège Notre Dame des Pères de Sainte-Croix, le samedi 13 janvier 2018 et la seconde à Port-au-Prince, le samedi 20 janvier 2018 à la chapelle Sainte-Rose de Lima, chez les Sœurs de Lalue, en présence de religieux et religieuses de sa Congrégation, de consœurs et confrères de différentes congrégations religieuses, d’amis et d’anciens collaborateurs et collaboratrices de travail.

A cette occasion, le GARR était représenté par deux membres de son Conseil d’Administration, l’actuel coordonnateur de son Bureau Exécutif et des membres du personnel.  Colette Lespinasse et Mme André Gilbert, membres fondatrices du GARR aux côtés de S. Maureen ainsi que d’anciens employés de la première heure, comme M. Aramick Louis, étaient présents dans l’assistance.

Mme Lespinasse qui a travaillé aux côtés de S. Maureen de 1991 à 1994 dans l’accueil et la réinsertion des rapatriés et réfugiés déportés par la République Dominicaine a pris la parole en la circonstance pour expliquer tout le travail qu’a fait cette religieuse au cours de cette période troublée et difficile afin d’accueillir dans la dignité des milliers de personnes qui arrivaient un peu partout de la République Dominicaine.  D’autres intervenants ayant travaillé avec S. Maureen à l’hôpital du Canapé Vert, à la Croix-Rouge Haïtienne ou sur les nombreux chantiers qu’elle avait dirigés ont donné des témoignages éloquents sur la vie de cette religieuse de la Congrégation des Sœurs de Sainte-Croix qui a consacré 54 années de son existence au service d’Haïti.

Infirmière de profession, sœur Maureen a travaillé comme technicienne de laboratoire à l’Hôpital du Canapé-Vert et au Centre de Transfusion sanguine de la Croix-Rouge Haïtienne. Sœur Maureen a dirigé le GARR jusqu'en 1994, juste avant le retour d'exil de l'ex-président Jean Bertrand Aristide. Sous son leadership, un document de propositions avait été préparé par l’équipe et remis au gouvernement haïtien de l’époque, contribuant ainsi à la création de deux institutions étatiques dont le MHAVE pour s'occuper des Haïtiens vivant à l'étranger et l’Office National de la Migration (ONM).

A l'occasion de la célébration de son 20ème anniversaire, le GARR avait remis une plaque d'honneur et de reconnaissance à sœur Maureen Fuelkell pour tout le travail qu’elle avait fait en faveur des expulsés.

Soulignons que S. Maureen Fuelkell est la 2ème membre fondatrice du GARR qui soit décédée.  La première était Mme Kathy Mangonès.

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le lundi, 05 février 2018 14:16

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli