19 Dec, 2018

Les autorités de la migration dominicaine ont reconduit 60 migrants haïtiens à la frontière Anse-à-Pitres/Pedernales (Sud-est), le 20 juin 2018. De ce nombre, 34 ont été enregistrés par le GARR dont 31 hommes et 3 femmes.

Les activités ont été entièrement paralysées à la douane d’Anse-à-Pitres (Sud-est), le lundi 14 mai 2018.  A l’origine, plusieurs dizaines de marchandes et marchands de pèpè (vêtements usagés) ont manifesté devant l’institution en vue de dénoncer  l’augmentation à outrance des taxes douanières sur le «pèpè».

Publié dans Actualité

Une rencontre a été organisée le lundi 9 avril 2018 au bureau de l’immigration d’Anse-à-Pitres (Sud-est) entre les autorités haïtiennes et dominicaines, a rapporté Jasmin Jean kellermann, animateur du GARR basé dans ladite commune frontalière.

Publié dans Actualité

Un pêcheur  dominicain connu sous le nom d’Alfred a été blessé à la tête  par des ressortissants haïtiens non identifiés dans la matinée du 2 mai 2016.  Ce qui a provoqué un vent de panique au marché dominicain de Pedernales. Des commerçant-e-s haïtiens qui s’y trouvaient, se sont empressés de vider les lieux.

 Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) a organisé les 20, 21 et 22 janvier 2016 des distributions de 408  kits alimentaires et hygiéniques dans les sites d’hébergement à Anse à Pitres. Ces distributions s’inscrivent dans la continuité des actions déjà entreprises dans ces sites afin de soulager la situation de ces familles qui vivent dans des conditions précaires.

Publié dans Migrants

Bien qu’il y ait une certaine diminution des cas de choléra dans les centres de traitements, les responsables et les habitants de la commune d’Anse-à-Pitres sont toujours très inquiets face à cette épidémie. Depuis l’apparition de cette dernière au moins 20 personnes sont  déjà mortes, plus d’une centaine de cas suspects de choléra sont diagnostiqués et quarante cas avérés sont déjà détectés, selon les chiffres communiqués par les centres de santé d’Anse-à-Pitres.

Publié dans Migrants

Le GARR est vivement préoccupé par rapport à la flambée du Choléra à Anse-à-Pitres, département du Sud-est d’Haïti. Depuis la déclaration de cette épidémie  à la fin d’octobre 2015, des dizaines de personnes sont déjà infectées et plusieurs autres mortes, notamment dans les sites de familles retournées de la République Dominicaine.

Publié dans GARR

Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) a organisé, les 22 et 23 novembre 2015 deux journées de sensibilisation dans les sites de Parc Cadeau I et II, de Fond Jeannette et de la communauté de Banane. 550 kits hygiéniques ont été également distribués pour aider les familles revenues de la République Dominicaine à combattre l’épidémie qui a déjà fait 17 décès et plus de 40 personnes infectées dans la commune.

Publié dans GARR

Les cas des victimes du choléra augmentent  dans la commune frontalière d’Anse-à-Pitres, Sud-est d’Haïti. Du onze (11) au seize (16) novembre 2015, le nombre est  passé de sept (7) à dix (10) morts et de vingt six (26) à quarante(40) personnes infectées, a constaté le GARR.

 

Publié dans Migrants

Environ 26 personnes d’Anse-à-Pitres dont la majorité vient des sites Parc Cadeau I et II sont atteintes du Cholera. Selon les responsables du Centre de traitement du choléra (CTC) de cette commune frontalière, cette maladie aurait déjà causé la mort de 7 personnes.

Publié dans Migrants
Page 1 sur 2

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle