11 Dec, 2018
mercredi, 07 septembre 2011 16:50

Arrestation d’un Dominicain accusé dans le viol d’une adolescente haïtienne à Pedernales

Arrestation d’un Dominicain accusé dans le viol d’une adolescente haïtienne à Pedernales © Francisca Stuardo, 2011

Dans la matinée du 6 septembre 2011, les autorités judiciaires d’Anse-à-Pitres, commune frontalière haïtienne proche de Pedernales, ont effectué le transfert vers le Parquet du Tribunal de Première Instance de Jacmel du Dominicain Manuel Polanco Medrano, 52 ans, accusé dans le viol d’une adolescente haïtienne de 13 ans, a appris le GARR.

Dans la matinée du 6 septembre 2011, les autorités judiciaires d’Anse-à-Pitres, commune frontalière haïtienne proche de Pedernales, ont effectué le transfert vers le Parquet du Tribunal de Première Instance de Jacmel du Dominicain Manuel Polanco Medrano, 52 ans, accusé dans le viol d’une adolescente haïtienne de 13 ans, a appris le GARR.

Arrêté le 1er septembre 2011 à Anse-à-Pitres, le présumé violeur avait été entendu le lendemain au cours d’une première audition menée par le juge de Paix de cette commune.

Selon les informations recueillies sur place, l’adolescente revenait d’une course effectuée pour sa mère, accouchée hospitalisée à Pedernales, quand elle a été interpelée en chemin par un quinquagénaire dominicain l’invitant à venir lui parler. C’était le jeudi 1er septembre vers 3 heures de l’après-midi, heure dominicaine. Manuel Polanco Medrano l’aurait aussitôt entrainée de force dans une pièce de la maison pour l’abuser sexuellement tout en menaçant de la tuer. Peu de temps après, des voisins alertés par l’adolescente qui saignait abondamment l’ont emmenée au poste de Police le plus proche pour dénoncer le fait. La victime a été ensuite conduite à un centre hospitalier où elle a reçu les premiers soins.

Le même jour, la nouvelle avait fait le tour des deux communautés frontalières et la police dominicaine s’était lancée à la recherche de l’agresseur présumé qui, entre temps, avait traversé la frontière et tenté de se cacher dans le village de rapatriés d’Anse-à-Pitres. Là, des civils l’ont arrêté et remis aux autorités policières haïtiennes vers 5 heures de l’après-midi.

L’adolescente dont l’état de santé continue de nécessiter des soins particuliers bénéficie de l’accompagnement du Comité des Droits Humains d’Anse-à-Pitres, membre du Réseau Frontalier Jeannot Succès (RFJS).

Ce nouveau cas de viol à la frontière survient moins d’une semaine après une importante rencontre des coordinations zonales d’Anse-à-Pitres et de Pedernales affiliées au RFJS. Au cours de cette rencontre binationale, il avait été décidé de renforcer la collaboration dans la lutte contre les agressions et viols à l’encontre de mineurs-es dans ce point frontalier.

« Maintenant que le présumé coupable, Manuel Polanco Medrano se trouve aux mains de la justice haïtienne, nous espérons que les autorités haut placées laisseront nos juges libres de toute pression pour que justice soit rendue et réparation accordée » a déclaré un représentant du RFJS.

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le lundi, 06 février 2012 21:49

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



mobil porno rokettube porno video porno izle