pornolar sibel kekilli pornoları travesti porno sex videoları hd pornolar amat�r sex lezbiyen sikiş hd porno gay porno porno film izle rus porno sex izle t�rk pornolar asyalı porno
27 Jul, 2017
jeudi, 04 mai 2017 20:45

Le GARR dénonce des cas de violation des droits humains lors des rapatriements à la frontière Spécial

Une opération de rapatriement d'Haïtiens à la frontière de Belladère/Elias Piña Une opération de rapatriement d'Haïtiens à la frontière de Belladère/Elias Piña Photo: Archives GARR

Confiscation de documents d’identité, vols d’objets, de motocyclettes, bastonnades, détention préventive prolongée tels ont été entre autres les divers cas de violations des droits humains dont ont été victimes plusieurs ressortissantes et ressortissants haïtiens lors de leur rapatriement à la frontière de Carisal/Belladère.

Sur les 2073 ressortissantes et ressortissants haïtiens qui ont été enregistrés au point frontalier de Belladère au cours du mois d’avril 2017, la majorité d’entre eux/elles ont  témoigné avoir été victimes de violence verbale ou psychologique. 

D’autres rapatriés ont dit être l’objet de violence physique et de mauvais traitement. Certains migrants se sont plaints d’avoir été bastonnés depuis leur appréhension en pleine rue jusqu’à leur détention au centre carcéral de Haina, une ville de la province de San Cristobal située au Sud de la République voisine.

L’un d’entre eux a fustigé le comportement des autorités dominicaines qui l’ont gardé pendant 25 jours au centre de détention après avoir reçu un projectile à la cheville d’un militaire dominicain.  Un autre avait reçu un coup de fusil à son appareil génital.

Les personnes rapatriées n’ont pas caché leur mécontentement face à ces cas d’abus et de violations des droits de la personne. Elles appellent les autorités haïtiennes à mettre tout en œuvre en vue de les aider à récupérer les documents d’identité qui leur ont été confisqués.

Des militaires dominicains ont saisi par ailleurs deux motocyclettes qui appartenaient à 2 migrants haïtiens avant d’être rapatriés à Belladère, ont-ils indiqué.

Le GARR est inquiet de la banalisation des actes d’abus et de mauvais traitements infligés aux migrantes et migrants rapatriés. 

Il estime qu’il est temps que les autorités haïtiennes trouvent la meilleure stratégie qui soit pour porter l’Etat dominicain à bannir toutes les formes de violations et des cas d’abus enregistrés lors des opérations de rapatriement.

blog comments powered by Disqus
Dernière modification le jeudi, 04 mai 2017 20:51

Media

blog comments powered by Disqus

Login Form



pornolar hizli porno erotik porno porno dergisi satilik yavru kopek satilik yavru kopekleri satilik yavru kopek kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek pansiyonlari kopek oteli